Sommet extraordinaire des chefs d’État de la CEEAC sur la crise politique en Afrique centrale

29/12/2020

Le Président congolais, Denis Sassou Nguesso, en sa qualité de Président en exercice de la CEEAC, a dirigé la réunion virtuelle visant à se solidariser avec le peuple centrafricain qui traverse actuellement une crise politique.

Selon le Ministre d’État chargé de l’intégration régionale, Baltasar Engonga Edjo, le Sommet extraordinaire avait pour objectif d’exprimer le soutien et la solidarité à la République centrafricaine pour respecter le processus constitutionnel des élections présidentielle et législatives.

Dans son intervention, le Président de la République, Obiang Nguema Mbasogo, a invité ses homologues des pays qui composent la CEEAC, à traiter le problème qui traverse l’Afrique centrale avec beaucoup de sérieux en offrant l’appui nécessaire parce que, La paix et la sécurité du peuple centrafricain constituent la stabilité des pays de la sous-région.

"Guinée équatoriale condamne les actes de déstabilisation commis par les groupes rebelles de ce pays" continue, Obiang Nguema Mbasogo, alors qu’il exprimait sa volonté de soutenir le processus électoral mis en place dans ce pays.

Le Président équato-guinéen a également souligné l’importance du respect du calendrier électoral pour garantir la volonté du peuple centrafricain.

"En tant que pays d’Afrique centrale, nous devons faire des efforts pour qu’il connaisse une véritable stabilité, que les élections se terminent et qu’il puisse convoquer une table de dialogue pour que tous les groupes trouvent une voie pour la paix et la stabilité en République centrafricaine"a ajouté Obiang Nguema Mbasogo lors de son intervention.

En présence du ministre d’État chargé de l’intégration régionale, Baltasar Engonga Edjo, du ministre des Affaires étrangères, Siméon Oyono Esono, et du ministre à la présidence de la République chargé de la sécurité extérieure, Juan Antonio Bibang Nchuchuma Esomoyo, Obiang Nguema Mbasogo a profité de ce rendez-vous pour exprimer ses condoléances au Gouvernement burundais à la suite des dernières attaques perpétrées dans ce pays, qui ont coûté la vie à des militaires.

Le chef d’État et de gouvernement a conclu son intervention en souhaitant à ses homologues de la CEEAC une heureuse et prospère année 2021, exercice qui a nourri l’espoir qu’il puisse apporter une véritable stabilité dans la région de l’Afrique centrale.

Dans le déroulement de ce Sommet extraordinaire, tous les pays membres de la Communauté des États de l’Afrique centrale ont manifesté leur solidarité au peuple centrafricain pour le maintien de l’ordre et de la stabilité.

Ahoraeg.com


Commentaires (0)
contact@laotravoz.info