REACTION DU GOUVERNEMENT DE GUINEE EQUATORIALE A PROPOS DES SANCTIONS IMPOSÉES PAR LE GOUVERNEMENT BRITANNIQUE À L’ENCONTRE DU VICE-PRÉSIDENT NGUEMA OBIANG MANGUE

24/07/2021

Le Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération de la République de Guinée équatoriale souhaite informer l'opinion publique nationale et internationale qu’il condamne et récuse les sanctions imposées par le gouvernement britannique au vice-président de la République Teodoro Nguema Obiang Mangue.

Compte tenu des sanctions unilatérales et illégales imposées par le gouvernement du Royaume Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord à l'encontre de Son Excellence Teodoro Nguema OBIANG MANGUE, vice-président de la République, chargé de la Défense nationale et de la Sécurité de l'État, qui comprennent l'interdiction de se rendre au Royaume Uni et le gel de ses avoirs, en raison d'un prétendu détournement de fonds publics équato-guinéens, le Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération de la République de Guinée équatoriale tient à informer sur les points suivants :

1. Son Excellence Teodoro Nguema Obiang Mangue n'a à aucun moment réalisé d'investissement au Royaume-Uni, et n'a jamais été poursuivi dans ce pays ou en Guinée équatoriale équatoriale pour quelque motif que ce soit, et encore moins pour détournement de fonds public;

2. Les sanctions infondées imposées par le gouvernement britannique trouvent leur justification dans les manipulations, les mensonges et les initiatives malveillantes promues par certaines organisations non gouvernementales contre la bonne image de la Guinée équatoriale et de ses représentants légitimes, sur lesquelles, malheureusement, certains États se sont également appuyés pour lancer des procédures judiciaires fictives et acharnées contre Son Excellence le vice-président de la République;

3. Néanmoins, le Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération réaffirme la détermination du gouvernement de la République de Guinée équatoriale à continuer de développer des relations d'amitié et de coopération avec tous les pays sur la base du respect mutuel et de la non-ingérence dans les affaires intérieures des États;

4. Nous alertons également la communauté internationale sur le danger que représentent les manœuvres et actions unilatérales de cette nature, en violation du droit international, qui contreviennent de manière flagrante à la Charte des Nations unies et créent une atmosphère de harcèlement à l'encontre d'autres États;

5. Enfin, le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération exprime le rejet énergique par notre gouvernement de ces sanctions juridiquement infondées, exige qu'elles soient levées dans les plus brefs délais et accueille la décision du gouvernement britannique comme un geste inamical.

Malabo, 23 juillet 2021

Service de Presse MINAFFET
Malabo, Guinée équatoriale


Commentaires (0)
contact@laotravoz.info