Pourquoi en Afrique, l’opposition s’oppose pour s’opposer et n’apporte rien de concret ? Cas de la Cored et ses alliés en Guinée Équatoriale !

11/06/2019

Par Pamela Abeso —11 juin 2019 à 00:00

Dans la plupart des pays Africains, le constat est le même. Nous avons des élites qui viennent d’horizons diverses et s’insurgent contre le système en place avec la dernière énergie. Que leurs revendications soient légitimes ou non, les motivations de ces leaders d’opinions ne concernent en rien l’intérêt commun.

Il est tout simplement question pour eux de déshabiller pierre pour habiller Paul. Pour ces derniers, c’est la conquête du pouvoir qui les intéresse, accéder à certains privilèges et régler par la même occasion des comptes à l’ancien régime.

C’est la raison pour laquelle ils s’opposent pour s’opposer. Même si des actions en faveur des populations sont posées par le gouvernement en place, ils ne le reconnaîtront jamais . Pour ces derniers, applaudir ces initiatives amenuiserait d’une façon ou d’une autre leur chance d’accéder à la magistrature suprême.

De ce fait, ils optent pour une situation de pourrissement, en diabolisant tout le monde, en extrapolant certains faits pour justement créer des doutes dans les consciences, et s’attirer la compassion de certains médias internationaux dont la ligne éditoriale est de semer la zizanie, créée le buzz sur des fake News au lieu de livrer l’information exacte avec des personnes de ressources.

C’est malheureusement le rôle joué par la Cored et ses amis au sein de la diaspora en tant qu’opposants en exil comme ils prétendent, ils ne se démarquent que dans la négativité et l’irresponsabilité. Avec en prime des alliances contre-nature pour plonger leur propre pays dans le chaos total.

Il est grand temps que certains opposants mettent la barre haut, et ne passent plus le temps à pleurnicher comme des lapins à la recherche de la carotte. Une opposition digne est une force de proposition lorsqu’il s’agit de trouver des solutions idoines pour le développement de la nation, ainsi que tous les mécanismes permettant son éclosion économique sociale ou politique.

Comment comprendre que des compatriotes refusent de se retrouver pour un dialogue initié il y’a plusieurs mois par son excellence Obiang Nguema Mbasogo dans le but de rassembler les filles et fils de ce pays pour un idéal commun ? Et ce sont les mêmes qui se plaignent encore d’être mis à l’écart , et veulent faire passer la Guinée Équatoriale pour un État autocrate.

Allez-y comprendre! S’opposer à un système ne signifie pas qu’il faut aller en guerre systématique, il faut se haïr . Certains oublient qu’il s’agit d’un débat d’idées , un carrefour où les idées s’entrechoquent.

Certains opposants autoproclamés ont réduit ce combat noble au stade zéro, car seuls les intérêts personnels priment. Comment accorder de la crédibilité à de tels individus ? La fenêtre est largement ouverte sur la question !

Pamela Abeso


Commentaires (0)
contact@laotravoz.info