Le représentant de la Guinée équatoriale à l'Onu réfute les "accusations graves et erronées" d'Amnesty International dont un rapport a récemment critiqué la situation des droits de l'homme dans son pays

16/08/2019

Le représentant de la Guinée équatoriale à l'Onu réfute les "accusations graves et erronées" d'Amnesty International dont un rapport a récemment critiqué la situation des droits de l'homme dans son pays

Le représentant permanent de la République de Guinée équatoriale auprès de l'ONU, Anatolio Ndong Mba a déclaré ce jeudi 15 août, que le milliardaire américain George Soros était un "criminel" qui se livre à une "partie d'échecs mondiale".

Au nom de son gouvernement, M. Mba a réfuté un article publié le 2 août par l'organisation non gouvernementale Amnesty International, qui critiquait la situation des droits de l'Homme dans dans son pays.

Lors d'une conférence de presse tenue au siège de l'ONU, M. Mba a annoncé que ce rapport avait été financé et dirigé par George Soros via son organisation Open Society Foundation.

"Il est de notoriété publique que M. George Soros est un criminel milliardaire et spéculateur financier avec des intérêts géostratégiques et impérialistes évidents, qui a consacré sa vie au soutien de mouvements impérialistes ainsi qu'à l'expansion du capitalisme en arrosant d'innombrables pays au cours de plusieurs décennies", a-t-il ajouté.

Donnant des exemples tels que le rôle clé joué par le milliardaire américain "dans les processus contre-révolutionnaires et anticommunistes en Europe de l'Est et en soutient du printemps arabe", le diplomate équato-guinéen a estimé que la liste des interventions destructrices de George Soros dans plusieurs pays était "sans fin".

"Les enfants de notre pays ne peuvent pas être déplacés comme des pièces sur l'échiquier mondial où joue le criminel George Soros", a-t-il conclu.

Selon son site officiel, l'Open Society Foundation fondée par George Soros est le plus grand bailleur de fonds privé au monde, regroupant des groupes indépendants œuvrant pour "la justice, la gouvernance démocratique et les droits de l'Homme".

Source: Agence de presse Xinhua


Commentaires (0)
contact@laotravoz.info