Le PNUD construira un centre de la jeunesse à Malabo en octobre

28/09/2020

Dans l’ordre du jour de la Première Dame du 22 septembre, Constancia Mangue de Obiang a accordé une audience à Mme Elsie Laurence, représentante du Programme des Nations Unies pour le développement en Guinée équatoriale, qui se rendait dans le bureau de l’épouse du Président pour discuter des actions entreprises jusqu’à présent par le PNUD pour soutenir le gouvernement dans la lutte contre le coronavirus; vous informer également des futurs projets que cette institution des Nations Unies mettra en œuvre dans le pays dans les prochaines dates. La diplomate s’est adressée à Constancia Mangue en sa qualité de marraine des couches sociales vulnérables du pays.

Dans le cadre de l’un des futurs projets du PNUD en Guinée équatoriale, Mme Laurence-Chounoune a informé la Première Dame du début de la construction d’un centre de jeunes en octobre de cette année, où de jeunes habitants de la ville de Malabo auront la possibilité d’acquérir des connaissances en technologie et dans d’autres disciplines, dans le but d’éviter que beaucoup d’entre eux continuent à s’impliquer dans des groupes de vandalisme.

Pour sa part, Constancia Mangue de Obiang a remercié et qualifié cette initiative de positive, à laquelle elle a indiqué qu’elle va de pair avec le programme élaboré par l’exécutif, ainsi qu’avec la Fondation Constancia Mangue Nsue Okomo, une organisation non gouvernementale qui travaille actuellement activement dans le pays pour inclure les couches considérées comme très vulnérables.

Dans le cadre de ce projet, le PNUD part de l’idée que la technologie a contribué à accélérer l’accès à une grande quantité d’informations et a soutenu des changements qui ont transformé pour toujours notre vie quotidienne.

Le potentiel d’innovation des jeunes et le pouvoir de la technologie ont été la pierre angulaire de la réalisation des objectifs de développement durable.

Aujourd’hui, les jeunes contribuent activement à la création de nouveaux emplois, à la stimulation de l’indépendance financière des groupes vulnérables et à la promotion de meilleurs systèmes de santé et d’éducation inclusive et de qualité.

Promouvoir le bien-être des personnes et des communautés les plus vulnérables est un défi que les jeunes ont relevé avec courage. Ils auront certainement besoin de l’appui et des possibilités des gouvernements, de la société civile et du secteur privé en premier lieu, ainsi que de la participation de leurs communautés.

Ainsi, pour le PNUD-Guinée équatoriale, donner accès à l’éducation et au financement, encourager la créativité et l’innovation et croire aux idées des jeunes les aidera à réaliser leurs projets et leurs entreprises. Les compétences de la jeunesse mises au service de la communauté feront un pas en avant dans la quête du monde dont on rêve pour l’Horizon 2035.

Ahoraeg.com


Commentaires (0)
contact@laotravoz.info