La phase commerciale de la Zone de libre-échange continentale africaine (Afcfta) commencera le 1er janvier 2021

02/01/2021

La phase commerciale dans le cadre de la Zone de libre-échange continentale africaine (Afcfta), signée par 54 des 55 pays d’Afrique, commencera le 1er janvier 2021.

Selon un nouveau rapport de l’African Export-Import Bank (Afreximbank), l’accord relie un marché estimé à 3 trillions de dollars US et pourrait permettre d’obtenir plus de 84 milliards de dollars d’exportations intra-africaines non exploitées.

Les dirigeants africains lors d’un sommet virtuel au début de décembre ont soutenu que le commerce commencerait le 1er janvier 2021 comme prévu dans l’accord de la Zone de libre-échange continentale africaine (Afcfta) et ont demandé aux institutions de fournir un appui technique et financier pour sa mise en œuvre.

Les pays doivent maintenant harmoniser leurs régimes douaniers et tarifaires. Il existe actuellement huit blocs économiques régionaux en Afrique.

Selon la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA)La région de l’Afrique de l’Est devrait générer 1,8 milliard de dollars de bénéfices sociaux et bénéficier de plus de 2 millions d’emplois grâce à la mise en œuvre réussie de l’Afcfta.

Le commerce était initialement prévu pour débuter le 1er juillet 2020, mais la pandémie a frappé et a conduit à la suspension des négociations.

Pour le commerce intra-africain, 90 pour cent de tous les biens seront exemptés de droits à compter du 1 janvier pour tous les pays ayant déposé leurs instruments de ratification de l’Afcfta auprès du président de la Commission de l’Union africaine (AUC). Au total, 36 pays ont déjà achevé cette procédure.

Avec la participation de tous les pays africains, à l’exception de l’Érythrée, l’AFCFTA aurait le plus grand nombre de pays membres de tout accord commercial depuis la création de l’Organisation mondiale du commerce.

En stimulant le commerce intrarégional de produits manufacturés, l’AFCFTA devrait accroître les possibilités d’emploi et aider les femmes à entrer dans la population active. Elle peut entraîner une rupture progressive des chaînes d’approvisionnement mondiales, en particulier pour les produits qui nécessitent des compétences relativement moindres.

Guineainfomarket

La phase commerciale de la Zone de libre-échange continentale africaine (Afcfta) commencera le 1er janvier 2021


Commentaires (0)
contact@laotravoz.info