La Guinée équatoriale se prépare à recevoir l’audit de l’OACI sur la sécurité aérienne

11/10/2020

Le Ministre de l’aviation civile s’est rendu dans les locaux de l’aéroport international de Malabo pour s’enquérir des capacités et des méthodes opérationnelles de la nouvelle société de gestion des aéroports, Ceiba Aeropuertos.

Avant de recevoir la visite des experts de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), qui arriveront prochainement en Guinée équatoriale en vue d’effectuer un audit sur la surveillance et la sécurité de l’aviation dans les aéroports du pays, principalement celui de Malabo en tant que plus central et d’entrée dans le pays.

Pour s’assurer que le pays obtient une bonne note de cet audit, le ministre de l’aviation civile, Norberto Bartolomé Monsuy, a procédé à une inspection des installations de l’aéroport international de Malabo, dont la gestion est désormais assurée par la société Ceiba Aeropuertos, afin de connaître de première main la capacité et la méthodologie opérationnelle de cet organisme public nouvellement constitué pour s’assurer qu’il n’y a pas de détails qui pourraient nuire à la qualification que donneront les experts.

Ruslan Obiang Nsue, qui dirige Ceiba Aeropuertos, a informé le membre du gouvernement que la gestion de son entreprise est désormais différente et plus optimale, ce qui a permis de changer l’image et l’efficacité dans la gestion des services qui sont affectés à cette corporation, Bien que le ministre lui-même ait pu constater les détails, il a assuré qu’avec le budget déjà présenté, en cas d’approbation, ces petites lacunes pourraient être corrigées.

Le prochain audit du pays est un programme universel d’audit de la surveillance de la sécurité aérienne (USAP), élément essentiel pour assurer la sécurité opérationnelle de l’aviation et pierre angulaire de la planification.

De par sa portée, la recertification permet d’affiner davantage la collecte, le traitement et l’échange d’informations en matière de surveillance de la sûreté de l’aviation recueillies dans le cadre de ce programme, l’exécution générale et l’économie des activités d’observation continue de l’OACI, ainsi que la fourniture de formations et de séminaires sur la surveillance de la sécurité de l’aviation civile à l’appui des différents objectifs mondiaux de sécurité de l’aviation civile.

"Les résultats du programme USAP sont essentiels pour améliorer le niveau de respect effectif des normes de l’OACI dans les États membres", a souligné M. Olumuyiwa Benard Aliu, Président du Conseil de l’OACI lors de l’approbation de ce programme en 2017. "La qualité et l’intégrité de ces données dépendent de notre capacité à fournir une assistance adaptée aux besoins, ce qui aide les gouvernements à établir des bases solides pour la connectivité mondiale et l’accès aux multiples avantages socio-économiques de l’aviation", a-t-il déclaré

Ahoraeg.com


Commentaires (0)
contact@laotravoz.info