La Guinée équatoriale participe en tant que membre au vote des nouveaux membres de la Convention sur le droit de la mer !!!

28/08/2020

Ce rendez-vous a eu lieu dans la salle de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York. C’est la République du Cameroun qui a présenté sa candidature pour le continent africain.

Anatolio Ndong Mba, Représentant permanent de la Guinée équatoriale auprès de l’Organisation des Nations Unies, est venu mardi au siège de cette organisation pour déposer son vote pour l’élection des nouveaux membres de la Convention sur le droit de la mer, une organisation à laquelle appartient la Guinée équatoriale depuis plusieurs années.

Les représentants permanents des pays auprès de l’Organisation des Nations Unies ont été chargés d’entériner l’adhésion des nouveaux membres à ce traité, en pleine préparation des travaux de la soixante-quinzième session de l’Assemblée générale, Elle sera certainement marquée par la pandémie du Coronavirus.

Comme à l’accoutumée lors de l’élection des membres, les pays se présentent en fonction de l’aire géographique et du continent, d’où le fait que le Cameroun soit le pays qui s’est présenté sur le continent africain.

Dans la région de l’Amérique latine et des Caraïbes, des pays comme la Jamaïque, le Brésil, l’Uruguay et le Chili se sont portés candidats. Pour sa part, en Europe de l’Est, l’Ukraine s’est portée candidate pour le seul poste vacant dans cette région, tandis qu’en Asie et dans le Pacifique, la République populaire de Chine s’est montrée disposée à participer à ce nouveau scrutin. Malte s’est présentée à l’Europe occidentale, tandis que pour les vacances flottantes, comme l’a défini l’organisation, et qui aurait dû être couverte par l’Afrique, l’Asie et l’Europe occidentale, elle a été couverte par l’Italie.

La Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (CDM, CONVEMAR ou CNUDM) est considérée comme l’un des traités multilatéraux les plus importants de l’histoire, depuis l’adoption de la Charte des Nations Unies, étant qualifiée de Constitution des océans.

Elle a été approuvée après neuf ans de travail, le 30 avril 1992 à New York (États-Unis) et ouverte à la signature par les États, le 10 décembre 1982, à Bahia Montenegro (Jamaïque)à la 182e séance plénière de la troisième Conférence des Nations Unies sur le droit de la mer. Entrée en vigueur le 16 novembre 1994, un an après la soixantième ratification.


Commentaires (0)
contact@laotravoz.info