La Guinée équatoriale devra prendre part à cinq sommets importants de la 74è sessions de l'assemblée générale des Nations Unies

23/09/2019

Au-delà des discours officiels des leaders du monde, qui permettent de prendre le pouls de la situation politique, sociale et économique internationale.

Cette année, auront lieu également, cinq grands sommets qui couvriront les principaux enjeux auxquels la planète est actuellement confrontée : le sommet sur l'action climatique, le sommet sur la couverture maladie universelle, le sommet sur la réalisation des objectifs du développement durable, le sommet sur le financement du développement et, enfin, le sommet en faveur des petits États insulaires en développement.

Sur le front du climat, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a convoqué le sommet sur l'action pour le climat, qui se tiendra le 23 septembre, afin de promouvoir des mesures visant à lutter contre ce phénomène d'origine humaine en appelant les pays à honorer leurs engagements à réduire le réchauffement de la planète dans le cadre de l'Accord de Paris de 2015.

Le jour même du sommet sur l'action pour le climat, se tiendra la première réunion de haut niveau pour parvenir à une couverture maladie universelle, sous le slogan « Ensemble pour construire un monde plus sain » qui, selon les responsables de l'ONU, sera l'acte le plus important jamais organisé pour la reconnaissance de ce droit humain.

D'autre part, l'agenda 2030 est l'engagement le plus ambitieux pris pour transformer notre monde, promouvoir la prospérité et assurer le bien-être de tous en protégeant l'environnement.

De même, la réunion de haut niveau sur le financement pour le développement se tiendra le 26 septembre, réunissant des dirigeants de gouvernements, d'entreprises et du secteur financier afin de dégager les ressources et les partenariats nécessaires pour accélérer les progrès et la réalisation des objectifs.

Enfin, le dernier des cinq sommets est l'examen des modalités d'action accélérée pour les petits États insulaires en développement, qui a lieu tous les cinq ans, à la suite de l'élaboration d'un plan ambitieux visant à soutenir le développement durable de ce type d'États se trouvant parmi les plus vulnérables du monde.

Source : Service d'information et de presse de Guinée équatoriale


Commentaires (0)
contact@laotravoz.info