La Cored et ses alliés étaient en concertation à Paris pour un énième complot contre la Guinée Équatoriale !

02/05/2019

Par Pamela Abeso —02 Mai 2019 à 13:50

La Cored et ses alliés de pacotille ne savent plus à quel saint se vouer . Ils viennent de démontrer une fois de plus,en multipliant les rencontres, qu’ils ne constituent qu’une coquille vide. Cette concertation qui a eu lieu à Paris le 24 avril dernier pour mettre en marche des plans de déstabilisation rocambolesque, avec les mêmes accusations, sans fournir un seul élément pour corroborer leurs propos dénote d’une instabilité mentale de tous ces vautours en politique. Le chef de file Dominique Calace de Ferluc qui est à la manœuvre, a pour mission de faire plonger la Guinée Équatoriale dans un chaos total avec la complicité des membres de la Cored et leurs alliés. C’est cet individu qui rédige avec des pseudonymes variés des articles incendiaires et mensongers sur la Guinée équatoriale,alors que son pays traverse une crise sociale jamais égalée.

De quelle mauvaise gouvernance font-ils allusion? Si c’est de la Guinée Équatoriale, on comprend aisément qu’ils font dans la mauvaise foi. Pour un pays qui constitue aujourd’hui un modèle de développement durable pour de nombreux pays Africains. Une référence et une fierté pour tous ceux qui s’y rendent. Par contre, l’instabilité économique de nombreux pays Européens reste sous silence alors qu’ils ont atteint la ligne rouge et c’est sur la Guinée Équatoriale qu’on veut casser du sucre dans le dos. Dominique Calace finira par répondre de ses actes avec tous ces compatriotes qui s’allient à ce monstre froid.

De plus, les observateurs avertis sont habitués aux balivernes débitées par cette poignée de compatriotes complètement en déphasage avec la réalité sans jamais apporter des preuves à leurs affirmations et bien d’autres extrapolations des faits. Que ce soit pour la violation des droits de l’homme, l’existence des prisonniers politiques torturés , ce sont des phrases toutes faites apprises par cœur, comme des perroquets qui font du mimétisme.

Ils avancent des chiffres comme dans une loterie en parlant de 1000 prisonniers en souffrance, et de 250.000 exilés, sans aucun document d’appui. Pour tenter de se donner de la consistance ils mettent en place des associations fantômes en y insérant des noms de plusieurs centaines de personnes décédées. Pour des personnes qui prétendent avoir une vingtaine d’associations, comment expliquer cette énième réunion secrète à paris ? Cela montre que nous avons affaire à des imposteurs. Depuis 2015 ils parlent de 3000 assassinats perpétrés par le régime en place. Sur une population d’un peu plus d’un million d’habitants, ces décès ne peuvent passer inaperçus . Ce sont des arnaqueurs qui veulent trouver comme moyen de sortie actuellement un dialogue tardif, alors qu’il y’a plusieurs mois ils avaient rejeté cette proposition. Après l’heure ce n’est pas l’heure . comme ont dit l’heure c’est l’heure ! Les Equato- Guinéens sont passés à autre chose, et renouvellent une confiance sans faille à l’équipe gouvernementale.

Quelle peut être aujourd’hui la crédibilité d’un dialogue organisé par une quinzaine d’individus sans aucune légitimité ? En tout cas ça sent le roussi ! Échec et math ! Les observateurs avertis attendent toujours ces fameuses preuves après des accusations gravissimes contre son excellence Obiang Nguema Mbasogo et son mode de gouvernance ! Ils ne détiennent absolument rien! D’où ces agitations à n’en plus finir.

Pamela Abeso



Commentaires (0)
contact@laotravoz.info