Guinée équatoriale : le pays fixe un délai de trois mois pour que les immigrants sans papiers régularisent leur situation

20/11/2021

C’est ce qu’a déclaré le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Siméon Oyono Esono Angué, lors d’une réunion au siège de son département ministériel à Malabo II, en présence du corps diplomatique accrédité en République de Guinée équatoriale.

Le Gouvernement de la Guinée équatoriale accorde un délai de grâce de trois mois pour permettre à tous les expatriés résidant dans le pays de régulariser leur situation de séjour.

le ministre des Affaires étrangères Siméon Oyono Esono Angué a déclaré que «ce que font les autorités chargées de la sécurité, c’est uniquement pour veiller au respect des dispositions légales en vigueur, notamment de la loi sur les étrangers, afin d’assurer une meilleure convivialité et harmonie». Il a ajouté que «la Guinée équatoriale est un grand pays épris de paix et de liberté, dont l’esprit guide les relations qu’elle entretient avec des États avec lesquels elle partage des frontières, en signant des accords de bon voisinage, uni aux comités mixtes permanents sur les questions consulaires et de sécurité des frontières, sans négliger la défense de l’immigration légale ainsi que la coexistence pacifique avec les pays voisins et les autres pays.

En Guinée équatoriale, il y a de la place pour tous et les frontières sont légalement autorisées et ouvertes pour l’entrée et la sortie de tout individu qui le souhaite dans des conditions légales. C’est pourquoi la décision de rapatrier les ressortissants d’autres pays qui violent les dispositions nationales n’est pas une chose d’une autre planète; il y a beaucoup de pays qui le font, si l’on tient compte du fait que la migration est un thème global, a déclaré le ministre des Affaires étrangères.

Le ministre des Affaires étrangères a insisté sur le fait qu’il y a dans le pays un nombre croissant d’expatriés sans papiers, qui ne régularisent pas leur situation de séjour, violant ainsi les dispositions légales en vigueur.

"Ici, nous ne discriminons personne, nous sommes un pays solidaire, tout ce que nous voulons, c’est que tout ressortissant d’un autre pays qui réside en Guinée équatoriale ait sa situation régularisée ''.

Au cours de la rencontre, plusieurs ambassadeurs accrédités, comme le Guinéen, doyen du corps diplomatique en place, le Cubain et le Français, Seikou Amadou Tiany Doumbouya, Rodovaldo Isasi Errera et Olivier Brochenin respectivement, ont appelé à une meilleure gestion pour progresser vers une plus grande mise en œuvre des engagements internationaux pris en matière d’immigration. Ils ont aussi apprécié le geste du gouvernement équato-guinéen de les avoir conviés à cette rencontre, et ont promis de travailler avec leurs communautés respectives établies dans le pays, afin que leurs ressortissants se conforment à l’ordre juridique établi par la Guinée équatoriale, dans l’exercice de sa souveraineté.

SOURCE : AHORAEG.COM

 Guinée équatoriale : le pays fixe un délai de trois mois pour que les immigrants sans papiers régularisent leur situation


Commentaires (0)
contact@laotravoz.info