Guinée équatoriale : Le vice-président annonce l’acquisition de Remdesivir pour les patients atteints de COVID-19

12/07/2020

Lors de la réunion tenue le vendredi 10 juillet au Palais du peuple de Malabo entre les membres des comités technique et politique pour la lutte contre le nouveau Coronavirus, le Vice-Président de la Nation, S. E. Teodoro Nguema Obiang Mangue, a présenté cette nouvelle pleine d’espoir, d’une transcendance infinie pour l’évolution médicale des malades de la pandémie.

Il s’agit de l’acquisition, par le gouvernement de la République de Guinée équatoriale, de 1000 doses de Remdesevir : le médicament qui est actuellement recherché par les pays du monde entier, en raison de son manque de stock sur l’ensemble du marché international et de son prix très élevé.

- "Nous pouvons donner une nouvelle encourageante, et c’est que nous avons déjà en place le célèbre médicament Remdesivir"- a déclaré le vice-président en s’adressant aux participants à la réunion. "C’est le médicament le plus cher pour lutter contre le COVID-19, une seule injection coûte 3000 dollars. Et il n’y a pas d’autre pays en Afrique où il est utilisé".

Nguema Obiang Mangue a commenté combien il a été difficile d’acquérir le Remdesivir, dans un marché totalement effondré, qui ne peut pas répondre à toutes les demandes : "Il a été très difficile d’obtenir ce médicament, nous avons fait une demande au gouvernement américain, et ils ne l’ont pas autorisé ; ils ont une forte demande et pour cette raison ils ne pouvaient pas exporter ce médicament vers d’autres pays. Actuellement, l’Amérique a acheté tout le stock mondial. Mais grâce à mes démarches et des amis, nous avons pu obtenir un petit stock pour la Guinée équatoriale".

Lors de la même rencontre, le vice-président a également annoncé l’acquisition de 5000 doses d’anticoagulant Enoxaparina, qui est également utilisé avec des résultats positifs dans le traitement du COVID.

En plus des deux médicaments, Nguema Obiang Mangue a également signalé l’arrivée de 300000 nouveaux tests rapides, qui viendront s’ajouter aux PCR S déjà en cours pour diagnostiquer les malades de COVID dans notre pays.

Le Vice-Président a également rappelé les efforts déployés par le Gouvernement, depuis le début, pour lutter contre la maladie : "Je voudrais dire au peuple de Guinée équatoriale que le Gouvernement fait tout pour que notre population soit vraiment bien traitée, mieux que de nombreux pays au niveau mondial. La Guinée équatoriale est l’un des pays les mieux placés pour traiter ses patients avec des médicaments efficaces, comme ceux-ci".

Ces acquisitions s’ajoutent à l’énorme effort consenti par le gouvernement, qui a déjà mis à la disposition de l’ensemble de la population la réalisation de tests PCR s, et au don de masques pour tous les citoyens par le vice-président lui-même.

La Guinée équatoriale étant le premier pays africain à inclure ces médicaments dans sa stratégie de lutte contre le COVI-19, le Vice-Ministre de la santé et du bien-être social, Dámaso Mitoha Ondo Ayecaba, ainsi que le reste du Gouvernement, ont qualifié d'"héroïque" l’intervention de Nguema Obiang Mangue pour acquérir le Remdesivir sur un marché international qui est aujourd’hui totalement effondré par la tentative de douzaines de nations d’acquérir le Remdesivir.

Service de presse du PDGE


Commentaires (0)
contact@laotravoz.info