Guinée équatoriale : Le Covid-19 n'est pas une excuse pour attaquer le gouvernement et le Président Obiang Nguema Mbasogo

28/05/2020

C'est devenu une habitude. Chaque matin, le site web Asodegue et le blog Elconfidencial de Severo Moto instrumentalisent de façon éhontée les drames liés à l'épidémie de Covid-19 qui sévit en Guinée Equatoriale (comme dans le reste du monde) pour attaquer le gouvernement et le Président.

Pour résumer la pensée simpliste de ces opposants exilés volontaires en Espagne, c'est parce que le Président Obiang Nguema Mbasogo serait un dictateur qu'il y a beaucoup de morts.

A ce jour la Guinée Equatoriale déplore 12 décès liés au Covid-19... Si l'on suit le raisonnement de ces opposants, cela voudrait dire que l'Espagne, la France ou les Etats-Unis, avec respectivement 27 117, 28 530 et 100 191 décès, seraient donc dirigés par des super dictateurs ?

Soyons sérieux... Le gouvernement de Guinée Equatoriale ne demande pas à ce que les opposants en exil reconnaissent que leur pays d'origine a décrété un confinement bien plus tôt que les pays européens, n'a pas hésité à faire appel à des virologues chinois pour l'aider à lutter contre l'épidémie ou a envoyé des avions partout où l'on pouvait acquérir des masques ou du matériel médical dans un contexte de pénurie mondiale.

Mais pitié que ces opposants cessent d'instrumentaliser le Covid-19 pour faire de la politique politicienne. Ce n'est juste pas le bon moment !


Commentaires (0)
contact@laotravoz.info