Guinée équatoriale /France : Précisions sur la réciprocité entre la Guinée équatoriale et la France en ce qui concerne le droit d’entrée et de séjour sur leur territoire

11/07/2020

À la suite de la diffusion, le 3 juillet, d’une circulaire du Ministère de l’aviation civile relative à l’application du décret no 45/2020, du 15 juin, assouplissant l’état d’alerte sanitaire et limitant le confinement et les mesures de précaution, et en vertu de laquelle "tous les transporteurs aériens exerçant des activités en Guinée équatoriale sont informés que l’embarquement de passagers dans cette première phase de détente est soumis à une stricte réciprocité, sauf autorisation spéciale (…)

À cet effet, les ressortissants des pays qui restreignent l’entrée sur leur territoire des citoyens de Guinée équatoriale ne seront pas autorisés à débarquer en Guinée équatoriale.", l’Ambassade de France souhaite apporter les précisions suivantes :

Comme indiqué aux autorités compétentes, la décision des États membres de l’espace Schengen d’autoriser la délivrance de visas de court séjour à 13 pays, africains et d’autres continents, il s’agit d’une mesure de santé publique visant à contribuer à la coopération internationale dans la lutte contre la propagation de l’épidémie; la décision a été prise notamment sur la base de la transparence et de la fiabilité des informations publiées par chaque pays concernant l’OMS; cette liste est revue tous les quinze jours en fonction de la situation sanitaire rendue publique par chaque État, comme le fait la France pour sa part;

L’accès au territoire métropolitain de la France reste ouvert aux Équato-Guinéens membres de la famille (conjoints, enfants) des ressortissants européens, ainsi qu’aux Équato-Guinéens titulaires d’un titre de séjour ou d’un visa délivré par la France en vertu de sa compétence résiduelle (étudiants, diplomates, etc.).

À cet égard, les citoyens équato-guinéens ont déjà pu retourner à leur résidence en France ou transiter par leur résidence dans l’espace Schengen; cette ambassade espère que la réciprocité qui prévalait avant la diffusion de la circulaire du ministère de l’aviation civile du 3 juillet continuera à s’appliquer;

Les personnes titulaires d’un visa Schengen valide mais n’appartenant pas à ces catégories ne peuvent actuellement être admises en France.



Commentaires (0)
contact@laotravoz.info