Guinée équatoriale : Anacleto Olo Mibuy propose à l’Union africaine de créer une industrie pharmaceutique.

18/09/2020

À l’occasion de la célébration de la Journée africaine de la technologie africaine et de la propriété intellectuelle, le 13 septembre, les responsables et les gestionnaires de la propriété intellectuelle en Afrique se sont rencontrés virtuellement pour discuter des mécanismes et remèdes de lutte contre la covid-19 en Afrique.

"La Journée africaine de la technologie africaine et de la propriété intellectuelle a été créée pour promouvoir la technologie africaine, et surtout pour rappeler l’importance de la technologie et de la propriété intellectuelle pour le développement du continent", explique Olo Mibuy.

La Guinée équatoriale, en tant que membre de cette organisation (OAPI), a été représentée par le président du Conseil de la recherche scientifique et technologique, Anacleto Olo Mibuy.

Dans son intervention, Olo Mibuy a déclaré que les États membres de l’Union Africaine doivent rechercher les moyens de construire une industrie pharmaceutique africaine, selon Olo Mibuy : "ce n’est pas dépenser de l’argent en créant un laboratoire qui résoudra les problèmes de l’Afrique, et non dépendre de l’approvisionnement des pays européens". Une proposition qui a été appréciée et applaudie par les participants.

La situation de la pandémie de la covid-19, bien qu’elle n’ait trouvé aucun système de santé préparé, a alerté les pays africains à prendre des décisions pour trouver des solutions à leurs problèmes, cette fois dans le secteur de la santé.


Commentaires (0)
contact@laotravoz.info