Guinée Equatoriale : Quand la presse européenne profite de la fête du 40ème anniversaire du coup de la libération pour tirer à boulet rouge sur le chef de l'Etat !

05/08/2019

Par Pamela Abeso —05 Août 2019 à 19:00

Le 03 août passé, nous avons assisté à une avalanche d'articles et de reportages contre son excellence Obiang Nguema Mbasogo, qui est présenté par ses détracteurs comme un dictateur, qui a un record de longévité au pouvoir . Ces médias semblent ignorer que pour les Equato-Guinéens,c'est une date hautement symbolique, car elle incarne la date de libération de leur pays du système dictatorial de l'ancien régime de Macias Nguema.

Cette campagne de dénigrement a été savamment orchestrée pour détruire l'image d'un homme, qui s'est donné corps et âme pour le Développement de la Guinée Equatoriale et les résultats sont perceptibles.

Le média en ligne TV5 Monde Afrique, met l'accent sur les années au pouvoir de son excellence Obiang Nguema Mbasogo, tout en propageant l'information selon laquelle il prépare son fils pour le remplacer.

Sur quels éléments se base ce site en ligne pour avancer de telles énormités? Le but est de semer la confusion dans les esprits , sans avoir l'honnêteté de reconnaître le travail abattu par cet homme pour remettre son pays sur les rails.

C'est à croire que tous ces médias se sont donnés un même mot d'ordre, au point de vouloir faire dans le sensationnel . Le site en ligne Amnesty.fr quant à lui a mis l'accent sur la crise des droits humains en Guinée Equatoriale, sans prendre la peine de noter au passage tous les efforts opérés par le gouvernement et relayés par la communauté internationale .

Notamment les organismes internationaux, qui avaient effectués le déplacement en Guinée Equatoriale, en visitant les prisons pour constater l'absence de prisonniers politiques ou des actes de torture . C'est à croire que ce média travaille en collaboration avec la CORED qui invente des morts, des chiffres qui varient en fonction des circonstances, et pour terminer sans aucune preuve de leurs accusations .

Le média Radio France International et le Figaro,parlent du chef de l' Etat comme un Président omniprésent et indétrônable . Ce qu'ils semblent oublier c'est que c'est le peuple qui a accordé sa confiance à son excellence Obiang Nguema Mbasogo qui le mérite largement . Le dernier mot revient aux Equato- Guinéens et non à des médias qui ont décidé d'abattre un seul homme, parce qu'il a décidé d'être au service de sa nation .

Ces médias occidentaux combattent apparemment tous les Chefs d'Etat qui ont l'amour pour leur pays . Ils arrêtent leur sale besogne lorsqu'ils parviennent à déstabiliser leur cible. Le cas de la Libye devrait faire réfléchir bon nombre d'africains. Qui aurait cru que les Libyens allaient immigrer vers l'Europe .

Aujourd'hui ces libyens regrettent amèrement le gouvernement de Mouammar Kadhafi . La Libye n'est plus que l'ombre d'elle - même. Ce qui intéressait les détracteurs de Kadhafi ,c'est ce qu'ils pouvaient tirer de ce conflit, notamment la gestion de l'or noir. Aujourd'hui c'est également le cas pour la Guinée équatoriale .

Comme par hasard tous les projecteurs sont désormais tournés vers ce petit pays qui n'intéressait personne il y'a 15 ans en arrière . La vigilance s'impose ! Le respect que les Africains portent à son excellence Obiang Nguema Mbasogo, pour son pragmatisme et La Défense des intérêts du berceau de l'humanité est largement suffisant . À bon entendeur !

Pamela Abeso


Commentaires (0)
contact@laotravoz.info