Covid-19: après Burundi, la Guinée Equatoriale expulse la représentante de l’OMS

03/06/2020

La Guinée Equatoriale a demandé officiellement le départ immédiat de la représentante de l’OMS à Malabo, qu’elle accuse de falsification des données de la covid-19.

Triphonie Nkurunziza, représentante de l’OMS à Malabo, est sommée de quitter immédiatement la Guinée Equatoriale. » Le ministère des Affaires étrangères et de la coopération de la Guinée équatoriale a l’honneur de demander au bureau régional de l’OMS pour l’Afrique de mettre un terme aux fonctions du Dr Triphonie Nkurunziza (..) et de veiller immédiatement à son départ de Malabo« , lit-on dans un procès-verbal du ministère daté du 26 mai que l’AFP a pu consulter, mardi.

« Nous n’avons pas de problème avec l’OMS, nous avons un problème avec la représentante de l’OMS à Malabo« , s’est justifié le Premier ministre, Pascual Obama Asué. Malgré cette injonction, Triphonie Nkurunziza est toujours en Guinée Equatoriale en raison de la fermeture des frontières pour lutter contre le virus.

Un officiel de l’OMS, sous anonymat, a confirmé la nouvelle sans apporter de commentaires. Après le Burundi, c’est ce petit pays pétrolier de l’Afrique centrale qui vient de poser un autre pas.

Source : AFP/Benin Web TV


Commentaires (0)
contact@laotravoz.info