À Malabo, la Banque Africaine de Développement prêche l’intégration

12/06/2019

En marge d’une rencontre avec la presse, tenue à Malabo lundi 10 juin, à la veille des assemblées générales de la BAD, le président de l’institution, Akinwumi Adesina, a mis l’accent sur l’intégration africaine, principal thème de cet événement qui réunit des fonctionnaires des ministères des Finances, des experts, des universitaires et des observateurs.«En invitant les 3000 participants de 80 pays, à nos assises, à débattre de l’intégration régionale et la transformation de l’Afrique, nous plaidons pour une dynamique de croissance forte». Et le président de la BAD d’ajouter : «si l’intégration se passe bien, l’Afrique va se développer dans la dignité et la confiance».

La Banque africaine de développement a investi plus de 15 milliards de dollars au cours des cinq dernières années pour le développement des infrastructures de transport, d’énergie et de communication, supports de l’intégration économique et commerciale. Parmi ces projets, figure un prêt de 93,8 millions de dollars pour la construction du pont Senegambie (à ce propos, notons que le président gambien, Adama Barrow sera primé du super trophée Babacar Ndiaye, le 12 juin, en marge des assemblées) entre la Gambie et le Sénégal sensé réduire de 50% les coûts logistiques entre les deux pays.

Pour sa part, le ministre équato-guinéen de l’Economie, des Finances et de la Planification, César Augusto Mba Abogo, a mis en relief l’adéquation entre la vision de la BAD et celle de son pays : «C’est un réel privilège d’accueillir les Assemblées annuelles de la Banque Africaine de Développement. Les grandes priorités de la Banque, les High 5», sont totalement en phase avec notre stratégie de développement jusqu’en 2025».

Ce thème de l’intégration est au menu de ce mardi 11 juin, lors de la cérémonie inaugurale qui verra la présence d’un certain nombre de chefs d’Etat (Felix Tshisekedi de la RDC, Mohamed Abdel Aziz de la Mauritanie) aux côtés du président Teodoro Obiang Nguéma Mbasogo de la Guinée Equatoriale.La rencontre de la Banque Africaine de Développement à Malabo intervient un mois avant le sommet de l’Union Africaine prévu à Niamey et sensé faire entrer en vigueur la Zone de libre-échange continental (ZLEC).

Source : Financial Afrik


Commentaires (0)
contact@laotravoz.info